Réforme des collèges : le savoir, fin de transmission

Article initialement paru sur le site le Comptoir le 27 avril 2015

Après avoir consacré toute son énergie à des sujets aussi passionnants que les rythmes scolaires ou la théorie du genre, le gouvernement a donc décidé de s’attaquer au collège. Le problème est que le ptableau noirremier signal envoyé a été la suppression de l’enseignement optionnel du latin et du grec ancien. Les mêmes qui, hier, défendaient la Princesse de Clèves et rendaient hommage à Jacqueline de Romilly, ont visiblement l’intention de nous montrer qu’ils peuvent faire aussi bien que la droite en matière de casse des humanités. Après tout, pourquoi passer du temps à étudier les langues anciennes quand un ministre de « gauche » n’a d’autre ambition que de voir des jeunes devenir milliardaires ?

Lire l’article sur le Comptoir

Publicités

A propos Romain Masson

Ancien enseignant d'histoire-géographie, passionné par le débat d'idées, je tente de penser en dehors des clous pour comprendre un monde devenu complètement fou. Je continue de croire que le savoir et la culture sont le meilleur rempart à la bêtise.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s